Recherche







Rechercher
Recherche par référence
Référence :
Cherche.Ref
 

 

DECOUVREZ LES MANDATS DH-IMMOBILIER
           

A savoir avant de faire un choix :

68% des français ont une mauvaise image des agents immobiliers – Etude Guy Hoquet l’Immobilier – IFOP, juin 2009.
Surestimer le prix de plus de 10% allonge la durée de la vente au delà de trois mois.
Les acquéreurs potentiels se détournent d’un bien exposé trop longtemps, ils ne comprennent pas, le bien devient « suspect », les clients ne sont pas rassurés et il devient de plus en plus dure de concrétiser la vente sans baisse de prix très significative.
En moyenne il est dit qu’une agence à qui l’on confie un mandat simple à moins de 10% de concrétiser la vente.
Un mandat simple veut aussi dire moins d’investissement publicitaire et donc une recherche d’acquéreur et de visite minimum.
Un mandat exclusif permet de mettre votre bien en valeur car il n’est pas surexposé dans de multiples agences, les acquéreurs ne se lasse donc pas de se le voir proposer systématiquement.

Mandat simple  

         

Durée irrévocable du mandat : 3 mois
Durée maximale : 15 mois
Délais de dénonciation : 15 jours
Délais durant lequel le vendeur ne peut pas vendre son bien à un client lui ayant était présenté par l’agence : 12 mois
           
Inconvénients :                        
        
Absolument pas sécurisé par son investissement les conséquences sont néfastes à la vente à plus d’un titre :                     
  
Moins de communication produit. Moins ou aucune photos sur l’affiche vitrine, sur l’affiche internet, peu ou pas de parution dans les journaux, pas d’action spécifique sur le produit, etc;

 

Moins de motivation commerciale. L’agent immobilier ou ces négociateurs, se sentirons moins motivés (fort risque d’aucune rémunération sur travail accompli) et impliqués (relation contractuelle à faible taux de confiance) ;   

 

Moins de temps de travail produit : Souvent dans plusieurs autres agences immobilières, l’estimation, élément essentiel à une vente réussit, sera tronquée par les prix déjà affichés. L’agent immobilier ou le négociateur passera dès le départ moins de temps à réfléchir sur le produit qu’il connaitra donc moins bien et de ce fait, proposera moins qu’un autre produit qu’il connaitra mieux etc. A ce cercle vicieux vient s’ajouter celui de ces collègues de travail, non motivés par le mandat simple, qui mettrons plus de temps à visiter le bien pour le connaître, passeront donc également moins de temps sur le produit etc.

 

Moins de transparence, moins de professionnalisme : Face à « L’insécurité » que génère le mandat simple, le comportement sera d’essayer de vendre le plus vite possible mais malheureusement pour cela souvent au plus bas prix. Les offres d’achats seront transmises et défendues en oubliant souvent l’intérêt du vendeur notamment en matière de prix mais également lors de la rédaction du compromis de vente. Le faible taux de confiance du mandat simple se ressentira, la transparence et le conseil que doivent tout professionnel se transformera en « lutte » acharnée ou les règles peuvent être vite oubliées au profit de l’appât du gain. La concurrence non seulement entre professionnelle mais également du marché de particulier, laisse peu de place au professionnalisme et génère des comportements commerciaux « agressifs » ressentis par les clients et extraordinairement néfaste à la vente.    

 

Plus de conflit. L’argumentation commerciale visant normalement à vendre peut rapidement se transforme en une argumentation commerciale visant à ce que le produit ne soit pas vendu par un autre agent immobilier ou directement par le propriétaire. Les conséquences sont bien évidemment désastreuses pour la vente et sont sources de conflit à la fois avec le propriétaire vendeur, entre les agents immobiliers mais aussi avec les clients.

           

Avantages :

Eviter au propriétaire vendeur de confier son bien à la vente à une seule agence dans l’hypothèse ou cette dernière ne serait pas honnête ou professionnelle.

Toucher une clientèle plus large, encore que cet argument n’est pas réellement valable du fait du comportement du consommateur qui se renseigne et visite partout avant d’acheter.

Pouvoir vendre soit même.